Marie Pavlenko – Un si petit oiseau ****

Chronique à venir ! Le 2 janvier, pour sa parution en librairie

Flammarion – 2 janvier 2019 – 400 pages

*

Le nouveau roman de Marie Pavlenko s’ouvre sur l’accident de voiture d’Abigael et de sa m√®re. L’adolescente y perdra un bras et une main. Elle vit d√©sormais avec une proth√®se – qu’elle ne met pas toujours – et un avenir incertain, obscur. « Elle flotte dans un pr√©sent trop grand pour elle. »¬†

Abi cherche en vain la personne qui ne perdra pas son sourire en voyant sa proth√®se ou sa manche vide, en comprenant sa r√©alit√©. Sa famille d√©m√©nage, change de quartier. Histoire de ne pas avoir √† affronter les regards, les questions… Abi coupe les ponts avec ses amis, ses amours. Il n’y a que sa tante Coline – et son franc parler – qu’elle laisse l’appeler sa « croquette manchote ». Jour apr√®s jour, l’adolescente tente d’accepter cette nouvelle r√©alit√©, d’apprivoiser sa douleur et sa perte.

« C’est comme si avant, √† l’int√©rieur, j’avais une grande for√™t, pleine d’oiseaux et de promesses. Elle a disparu, Coline, tu comprends? C’est comme √ßa. √Ä la place, il y a des herbes jaunes, des mares sans eau, du silence et de la terre craquel√©e. »

Et puis un matin, Abi re√ßoit un colis. Un livre : La Main coup√©e, de Blaise Cendrars. Aucune mention d’exp√©diteur, elle ne sait pas qui lui envoie ce livre si bien choisi. Dans le m√™me temps, Coline lui offre Yoru, un chaton de trois mois. Et elle retrouve Aur√®le, son amoureux de l’√©cole primaire… ensemble ils vont rire, observer la nature et les oiseaux…

Une lecture d√©vor√©e avec¬†d√©lectation et un beau roman sur le handicap √©crit sans le moindre pathos mais avec une bonne dose d’humour. Marie Pavlenko a un talent fou pour m√™ler humour et √©motion. J’ai ri. J’ai pleur√©. Les mots de la romanci√®re m’ont fait chavirer, et m√™me d√©coller.

Un si petit oiseau est une belle p√©pite, au m√™me titre que Je suis ton soleil. On y retrouve le m√™me attachement pour des personnages sinc√®res et vrais ; le m√™me humour subtilement ravageur. Et la pr√©sence pr√©cieuse de la litt√©rature, toujours – comme un baume souverain. Abi ne se laisse pas abattre, elle s’accroche √† la vie et √† l’espoir ; c’est une belle personne qui va puiser sa force dans la nature et la litt√©rature. ‚̧

15 réflexions sur “Marie Pavlenko – Un si petit oiseau ****

    • Oh que oui!! Elle est vraiment incroyable. Le sujet √©tait pourtant difficile. Et sur le th√®me du handicap, je lis actuellement Les coeurs tordus, de S√©verine Vidal et Manu Causse et c’est √©galement trait√© avec beaucoup d’humour, j’aime beaucoup.

      J'aime

  1. Pingback: Je suis ce que je lis – 2018 | Livres de Folavril

  2. Pingback: Marie Pavlenko – Un si petit oiseau | Sin City

Répondre

Entrez vos coordonn√©es ci-dessous ou cliquez sur une ic√īne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez √† l‚Äôaide de votre compte WordPress.com. D√©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez √† l‚Äôaide de votre compte Google. D√©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez √† l‚Äôaide de votre compte Twitter. D√©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez √† l‚Äôaide de votre compte Facebook. D√©connexion /  Changer )

Connexion à %s