Rebecca Watson – Sous la peau ***

9782246822875-001-T

Grasset – mars 2021 – 288 pages

*

Une jeune femme ouvre les yeux, se lève, prend le métro et se rend au travail. C’est sa routine hebdomadaire. Ses journées sont un enchaînement de taches, de façon automatique, mécanique. Peut-être une façon pour elle d’oublier l’angoisse qui la ronge à certains moment, la dévore à d’autres. Cette angoisse qui fourmille sur sa peau, la démange ; elle s’enferme alors dans les toilettes et se gratte jusqu’au sang. L’angoisse l’étrangle de croiser à nouveau l’homme qui l’a agressée, parce qu’il travaille dans la même entreprise qu’elle…

Un étrange roman, auquel je ne m’attends pas. Complètement morcelé, chaotique ; un chaos poétique qui nous secoue et nous met à l’épreuve, nous donne le vertige par moment.

Sous la peau est un texte fort, étonnant, déroutant, glaçant. On ne sait parfois dans quel sens lire ces mots qui claquent, qui crissent, qui bruissent. L’écriture comme reflet des tourments qui agitent la jeune femme ; le temps d’une journée, nous nous retrouvons plongés dans les méandres de ses pensées, au plus intime de son être. Rebecca Watson nous offre une étonnante et dérangeante expérience de lecture et une plongée vertigineuse dans la psyché d’une femme profondément meurtrie.

Olivier Chantraine – Un élément perturbateur **

006014646

Folio – 7 mars 2019 – 320 pages

*

L’élément perturbateur c’est Serge ; à quarante-quatre ans il vit chez sa sœur, qui s’occupe de lui comme s’il était encore un petit garçon… « qui a cette chance franchement, qui a la chance d’avoir une sœur qui lui prépare ses mouillettes chaque matin depuis trente et un ans. »

Serge est un curieux personnage, qui passe son temps à s’inquiéter, à se chercher la maladie du siècle ; il est fasciné par les pharmacies et les médicaments. Il travaille dans une petite entreprise d’investissement, en plein cœur de Paris. C’est son frère, Ministre des finances, qui lui a servi ce job sur un plateau d’argent. Mais ces derniers temps, Serge a un problème : il est atteint d’aphasie. Soudainement, en pleine réunion, plus aucun son ne sort de sa bouche. Il ne parvient plus à parler. Envoyé au Japon pour régler une affaire importante, il fait tout capoter.

Tout le monde semble se liguer peu à peu contre lui, absurdement. Et Laura, sa collègue sexy et assoiffée d’ambition, semble vouloir se rapprocher de lui… Par seul intérêt ?

Un élément perturbateur est un drôle de roman à l’humour absurde et décapant qui nous livre une critique acerbe du monde du travail et de l’entreprise où la rentabilité prime sur l’humain… les relations familiales ne sont pas épargnées. Un roman intelligent et savoureux qui se lit d’une traite, un sourire épinglé sur le visage.