Claire Cantais – Jours sauvages ***

Syros – 2020 – 288 pages

*

Angelo, Lucie, Nolan, Nouria, Charlène, Moussa et Eugène. Ils sont sept ados, ils ont entre 13 et 15 ans et ils se retrouvent à participer au même stage de bushcraft dans les Pyrénées cet été. Le bushcraft, c’est littéralement l’art de vivre dans les bois. Sans toit, sans nourriture…

Arrivés sur place, les adolescents découvrent des barraquements plantés au milieu d’une nature à couper le souffle. Ils font la connaissance de Joe, leur moniteur pour ces 2 semaines, et du drôle de couple que forment le Major et Maud, qui vont les loger.

Certains sont prêts à dépasser leurs limites quand d’autres n’ont pas vraiment choisi d’être ici… La mise à l’épreuve commence dès le lendemain avec parcours d’obstacles, dépeçage de lapins, constructions d’abris… Ils doivent faire leurs preuves pendant cette 1ère semaine pour avoir la chance de participer à l’expédition sauvage de la 2ème semaine. Peu à peu, ils se rendent compte que cette colo, ils ne sont pas prêt de l’oublier…

Les personnages adolescents m’ont tout de suite plu. Authentiques, frondeurs, boudeurs, excités, attachants. Même Nolan, l’ado le plus exaspérant devient attachant. Et cette immersion sauvage en pleine nature. Qui finit par déraper.

Jours sauvages est une lecture addictive, que j’ai rapidement dévorée. L’intrigue, habilement construite, tient en haleine et instille touche par touche la tension. On pleure, on rit, on frissonne, on chavire : un roman très réussi que j’achèterai sûrement pour mon CDI.

***

« Un petit peu de leur innocence a foutu le camp, ils ont vieilli sans doute, et pourtant ils sont là, rigolards, baratineurs et exubérants, dotés d’une capacité de régénération digne des lézards, tellement vivants. »