Malika Ferdjoukh – Broadway Limited ***

Broadway-Limited

Éditeur : L’Ecole des Loisirs – Date de parution : 2015 – 582 pages

*

Jocelyn Brouillard se retrouve devant la pension Giboulée, en plein cœur de New York, où il débarque pour faire son année d’études. Nous sommes en 1948. A la suite d’un quiproquo, l’adolescent découvre que la pension est exclusivement féminine ; les pensionnaires et Mrs Merle, la propriétaire, s’attendaient en effet à voir arriver une Jocelyne… C’est une soupe aux asperges et ses talents de pianiste qui lui donnent le droit de rester malgré tout à la pension.

On y fait la connaissance de toute une grappe de jeunes filles à l’air déluré et aux noms tous plus farfelus les uns que les autres : Chic, Manhattan, Dido, Hadley… Il y a Page et son chat Betty Grable. Toute une galerie de personnages féminins hauts en couleurs, qui me rappellent les Quatre sœurs.

Elles sont apprenties comédiennes, danseuses… Toutes rêvent de Broadway et elles multiplient les auditions, pour de petits rôles, pour vanter les mérites des soupes Campbell…

Une fois qu’on est plongée dans ces pages on est littéralement transporté dans ce New York de fin des années 40 ; Malika Ferdjoukh décrit à merveille l’atmosphère de cette époque, à tel point qu’on s’y croirait vraiment. On y croise Grace Kelly, Clark Gable, on y écoute du jazz…

On suit les péripéties de ces jeunes filles un peu folles mais tellement attachantes. Leurs amours, leurs déboires… C’est tendre, drôle. L’écriture de Malika Ferdjoukh est toujours aussi délicieuse et malicieuse, un vrai régal. C’est une lecture que l’on quitte à regrets…!

***

« La jeune fille ouvrit la porte au jeune homme. Un essaim de feuilles rouges s’engouffra aussitôt à l’intérieur de la maison tel un gang de sorcières à l’affût. »

Publicités

14 réflexions sur “Malika Ferdjoukh – Broadway Limited ***

  1. Chouette chronique ! Je suis désolée d’avoir raté cette lecture commune, je ne l’ai toujours pas terminé… je ne sais pas si c’est parce que ça me rappelle trop les Quatre sœurs ou que ce n’était pas le bon moment pour le lire mais je suis déçue de le laisser autant traîner, j’espère le finir un jour !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s