Olivier Bourdeaut – En attendant Bojangles ***

En_attendant_Bojangles

Éditeur : Finitude – Date de parution : octobre 2015 – 158 pages

*

Dès les premières pages, la plume d’Olivier Bourdeaut nous emmène dans un monde très curieux et fascinant… A travers les yeux du jeune narrateur, nous découvrons des parents bien farfelus ; le père écrit des romans sans queue ni tête et raconte des histoires à dormir debout, la mère vouvoie tout le monde même son fils, le père affuble la mère d’un prénom différent tous les jours. Dans l’appartement, se balade également un drôle d’oiseau exotique, une demoiselle de Numidie, surnommé Mademoiselle Superfétatoire car elle ne sert à rien. « Mademoiselle était comme les histoires de mon père, elle dormait debout, avec la tête cachée sous son aile ». Ils passent des heures à danser en écoutant Mr Bojangles de Nina Simone sur leur vieux tourne-disque. Il y a l’Ordure, un drôle de sénateur, qui réclame toujours un « Caïpirowska ». Ils jouent aux dames sur les dalles en noir et blanc de leur entrée, improvisent des fêtes et des dîners pour n’importe quel prétexte…

Parallèlement au récit du fils, nous découvrons le récit du père en italique, qui nous raconte la genèse de sa rencontre avec cette femme touchée par la folie, dont il est fou amoureux et qu’il va épouser malgré tout. Dans cette famille, tout est fête et danse, poésie et excentricités, jeux et cocktails à toute heure du jour et de la nuit. C’est l’épouse, la mère, qui mène la danse. Cette femme aux multiples prénoms entraîne le père et le fils dans les confins de son imagination sans limite… Jusqu’au jour où elle va trop loin…

C’est avec délice que j’ai plongé, la tête la première, dans cet univers de folie douce ; je me suis attachée à cette famille qui se fiche des conventions et vit sur une autre planète. Je l’ai trouvée belle, cette façon d’aborder la maladie ; l’écriture d’Olivier Bourdeaut est légère et grave à la fois. Ce roman est à l’image de la chanson de Nina Simone, triste et gai. Profondément mélancolique et absolument fou.

Beaucoup d’avis positifs sur la blogosphère m’avaient fait craquer, comme ceux de Marcelpois & Charlitdeslivres 🙂

***

« Le temps d’un cocktail, d’une danse, une femme folle et chapeautée d’ailes, m’avait rendu fou d’elle en m’invitant à partager sa démence. »

« Son comportement extravagant avait rempli toute ma vie, il était venu se nicher dans chaque recoin, il occupait tout le cadran de l’horloge, y dévorant chaque instant. »

« Elle avait réussi à donner un sens à ma vie en la transformant en un bordel perpétuel. »

Publicités

21 réflexions sur “Olivier Bourdeaut – En attendant Bojangles ***

  1. Joli roman qui ne m’a pas transporté comme je l’aurai cru, en revanche, je me suis régalée avec les envolées poétiques du narrateur. Certaines citations délicieuses me restent en tête… Très belle écriture d’Olivier Bourdeaut.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, certains passages sont délicieux… C’est vrai qu’avec toutes ces belles chroniques et ces coups de cœur, j’en attendais peut-être un peu plus, c’est souvent comme ça quand on a trop lu de choses positives sur un roman, on a énormément d’attentes. Mais je me suis laissée emporter par cet univers fou, qui reste fort et émouvant.

      J'aime

  2. C’est un roman qui m’a laissée mitigée. Ce que j’ai préféré : les récits du père, amoureux fou, qui rendent la mère si belle ; et ce qui m’a déplu : les récits du petit garçon, je n’y ai pas trop cru.
    Mais bon, j’ai quand même versé ma petite larme…la fin est assez terrible.
    J’ai passé un bon moment, mais n’ai pas été emportée par cette folie douce.

    Aimé par 1 personne

    • Ah, dommage! Après c’est vrai qu’au vu de tous les coups de cœur qu’à suscité ce roman, je m’attendais à en tomber follement amoureuse! lol, mais ça reste un beau roman qui m’a beaucoup touchée.. et c’est vrai que les récits du père sont ceux que j’ai préférés, ils sont sublimes. Mais j’ai cru à cette histoire extra-ordinaire, je ne me suis pas posée de questions.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s