Olivia Rosenthal – Toutes les femmes sont des aliens ***

olivia rosenthal

Éditeur : Verticales – Date de parution : janvier 2016 – 148 pages

*

« Un film est un immense lieu de mémoire. »

Dans ce curieux livre, l’auteure se dévoile à travers l’analyse des films qui l’ont marquée lorsqu’elle était enfant, puis adolescente. De la tétralogie Alien aux Oiseaux d’Hitchcock, en passant par les dessins animés de Walt Disney, Bambi et Le Livre de la Jungle, Olivia Rosenthal analyse et décortique les images et les personnages, en trois courts textes.

Se saisissant du cinéma pour se raconter, l’auteure nous offre des réflexions fantastiques sur la femme, la maternité, la famille, ou encore une analyse sur les blondes chez Hitchcock… Et tout un passage fabuleux sur la peur et le désir.

Ce bouquin est un ovni : ni essai, ni roman, ni autofiction… Je ne saurais vraiment pas le qualifier. L’écriture d’Olivia Rosenthal est sinueuse, nerveuse, elle s’étire en de longues phrases, hachées par les virgules. Des phrases parfois tellement longues qu’elles font perdre haleine.

Les trois textes ont été adaptés pour le théâtre et c’est vrai qu’il en ressort une impression de théâtralité. Le texte, comme une matière vivante, semble être fait pour être joué, déclamé, incarné.

Au cours de ma lecture, je me suis souvenue du roman de Tanguy Viel, Cinéma, dans lequel le narrateur regarde jusqu’à l’obsession un film, Le Limier. On retrouve un peu la même obsession de l’auteure qui a vu et revu ces films, les a décortiqués et presque intériorisés.

***

« Voilà, j’y suis, je commence à m’approcher du film et en m’approchant je m’approche aussi de moi, un film qu’on aime et qu’on raconte ça rapproche de soi, je fais le récit d’Alien parce que je ne peux pas faire le récit de ma vie, on aurait tous envie de raconter dans l’ordre les épisodes de sa vie mais c’est impossible, avant de connaître la fin on n’a aucune chance de savoir quelle direction, quel sens et même quel chemin, donc Alien est une bonne alternative, Alien est un bon exercice, Alien c’est l’histoire d’une femme dont on peut craindre qu’elle ne devienne une autre… »

« Toutes les femmes sont des Aliens, des mutantes, elles mettent au monde des êtres qui leur ressemblent ou qui ne leur ressemble pas, elles ont cette puissance inquiétante, mystérieuse, elles font peur… »

 

Publicités

18 réflexions sur “Olivia Rosenthal – Toutes les femmes sont des aliens ***

  1. Oh oui, j’aime beaucoup, merci pour ta chronique ! Je vais essayer de le trouver à la médiathèque. D’Olivia Rosenthal, je n’ai lu que « On n’est pas là pour disparaître » sur la maladie d’Alzheimer, cela m’avait beaucoup plu.

    Aimé par 2 people

    • Merci à toi pour ton retour! Contente de t’avoir donné envie de le lire 🙂 Je n’ai pas lu « On n’est pas là pour disparaître » mais bien tentée, merci pour le conseil, je le note! D’Olivia Rosenthal j’avais seulement lu « Que font les rennes après Noël? » et je me rappelle avoir trouvé ce livre très étrange mais avoir beaucoup aimé.

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Je lis… donc je suis [Lectures 2016] | Livres de Folavril

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s