Cathy Ytak – Rien que ta peau ***

rien-que-ta-peau-ytak

Éditeur : Actes Sud Junior – Date de parution : 2008 – 75 pages

*

Un texte éminemment poétique, qui commence comme un chuchotement. On a l’impression de deux voix qui se mêlent l’une à l’autre ; on ne les distingue pas l’une de l’autre. Ils sont deux, dans un sac de couchage en pleine forêt. C’est le premier amour, c’est leur première fois. Mais en les surprenant, les adultes mettent fin à cette beauté de l’instant.

Louvine rencontre Mathis en descendant d’un autocar. Louvine n’est pas une adolescente comme les autres, elle est lente, obsédée par les couleurs, il lui arrive parfois de hurler toute seule dans la combe, comme une louve. Ensemble, ils marchent, apprennent à se connaître, s’aiment.

Quand j’ai découvert que la collection « D’une seule voix » était dirigée par Jeanne Benameur, j’ai su que j’allais l’aimer, ce petit roman qui ne paye pas de mine et que j’ai déniché chez Boulinier… « Des textes d’un seul souffle. Les émotions secrètes trouvent leur respiration dans la parole. Des textes à murmurer à l’oreille d’un ami, à hurler devant son miroir, à partager avec soi et le monde. » C’est ainsi que se présente cette collection dont je n’avais jamais entendu parler. Le texte en gros caractère est apparemment conçu pour permettre une lecture à voix haute.

Il y a une telle douceur dans ces mots, dans cette parole adolescente qui se déverse au fil des pages. Le langage semble faire corps avec la nature, et l’auteur dépeint à merveille la simplicité et la force de cet amour adolescent.

***

« Je me souviens de nous, de nous, de nous. Et ma mémoire est douce comme une combe enneigée. »

« Après j’ai compris que c’était ton rire qui avait remué quelque chose dans mon ventre, et petit à petit je me suis habituée à cette sensation douce et agréable. »

« Et ces jours-là, j’ai senti que je gardais en moi un petit bout de peau, un morceau d’enfance qui ne demandait qu’à disparaître et s’effacer. »

Publicités

22 réflexions sur “Cathy Ytak – Rien que ta peau ***

  1. Pingback: Je lis… donc je suis [Lectures 2016] | Livres de Folavril

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s