Martin Page – Je suis un dragon ***

je suis un dragon

Éditeur : Robert Laffont – Date de parution : janvier 2015 – 283 pages

4ème de couverture : « Margot est une jeune orpheline timide et solitaire. Un jour, elle découvre sa véritable nature : elle est douée de capacités extraordinaires. Ces pouvoirs la terrifient, elle les dissimule jusqu’à ce qu’un événement tragique la contraigne à se dévoiler. On lui demande alors de mettre ses dons au service de l’humanité. Sa vie se partage désormais entre son quotidien de jeune fille espiègle et des missions d’une grande violence. Adulée et crainte, elle devient une icône. mais peut-on sauver le monde si l’on s’y sent étranger ? »

***

J’adore l’univers de Martin Page. Les pieds sur terre mais la tête dans les étoiles, il a une imagination folle et irrésistible! J’ai dévoré tous ses romans… Je ne pouvais donc pas passer à côté de celui-ci, écrit sous le pseudonyme-anagramme de « Pit Agarmen ».

Dans ce roman, l’auteur s’inspire de l’univers des super héros, en se réappropriant les codes du genre.
On fait la connaissance de Margot, jeune adolescente orpheline, qui se découvre invincible : personne ne peut la blesser, elle ne saigne jamais, n’est jamais malade, elle a une force surhumaine et elle vole.

Victime de harcèlement au collège, Margot tue par accident trois élèves dont elle était le souffre-douleur. Elle se retrouve placée sous la tutelle des services secrets français et américains qui décident de l’utiliser pour régler de nombreux problèmes humanitaires et politiques dans le monde. L’ONU ne tarde pas à vouloir également profiter de ses pouvoirs, elle devient en quelque sorte une arme de destruction massive nouvelle génération !

Aux yeux du monde entier, elle est Dragongirl et, vêtue de son costume et de son masque, elle sauve l’humanité. L’adolescente tente de se construire et de grandir avec le poids de son passé, ses pouvoirs extraordinaires, et la lourde tâche de sauver l’humanité… Ce qui n’est pas forcément évident lorsque l’on a quinze ans….

C’est avec énormément de plaisir que j’ai retrouvé l’écriture délicieuse de Martin Page, dans ce récit fantastique.

On découvre page après page un roman surprenant, savoureux et intelligent, parsemé de discrètes références littéraires, philosophiques, et poétiques, de Montaigne à Nietszche, en passant par Bashō… Un vrai régal. Et on découvre en Margot un personnage de super héros résolument féministe et terriblement attachant, qui trouve un exutoire dans la création.

« Comment une fille si normale pouvait être si anormale? »
« Quand elle s’élança dans les airs, il lui sembla non pas quitter la terre mais faire corps avec le monde. Difficile d’obéir aux lois humaines quand on a des capacités extraordinaires. »

« Elle allait ou elle désirait aller. Elle se promena en haut de l’Everest, elle s’assit sur les bords de l’Amazone à Belém, elle marcha parmi les troupeaux d’éléphants dans la savane, elle se promena à San Francisco. Le monde s’offrait à elle et elle avait faim. »

« – Tu ne vois pas que la magie est partout? Le simple fait que l’être humain existe est un miracle.
Pour qui la regarde avec précision, la nature est une magie perpétuelle. Xanadu regardait un oiseau voler, le soleil se lever, ses propres yeux dans un miroir, et ça l’émerveillait. La plupart des gens ne comprennent pas que le monde, les hommes, les animaux, les plantes, tout est surnaturel. On s’est habitué, on ne remarque plus le caractère insensé de la vie. »

Publicités

22 réflexions sur “Martin Page – Je suis un dragon ***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s