Emily Brontë – Les Hauts de Hurlevent ***

les-hauts-de-hurle-vent-539453

Éditeur : Archi Poche – Date de parution : août 2013 – 450 pages

Présentation de l’éditeur : « L’unique roman d’Emily Brontë, publié en 1847 sous le pseudonyme d’Ellis Bell, se présente comme la chronique d’un amour contrarié. Au climat passionnel qui ravage ses personnages, répondent les paysages de lande balayés par les vents, emblématiques de ce chef-d’oeuvre de la littérature anglaise. »

***

Le roman s’ouvre, en 1801, sur le personnage de Mr Lockwood, un homme au tempérament solitaire, qui décide de s’installer à Thrushcross Grange, un lieu où il espère jouir d’une vie paisible, à l’écart du monde et de l’agitation mondaine. A son arrivée, il fait la connaissance du propriétaire de la maison qu’il occupe, Heathcliff, un personnage ombrageux et sinistre, au caractère taciturne qui réside à Hurlevent, à quelques miles de là. Au début amusé, Lockwood ressent bien vite un sentiment de malaise, notamment à cause de l’accueil glacial qui lui est réservé à Hurlevent et de la haine qu’il sent dans le regard de ses habitants… A Thrushcross Grange, il fait la connaissance de Mrs Dean, femme de charge depuis 18 ans, qui va finir par lui raconter l’histoire de Heathcliff. C’est de cette façon que débute l’histoire des Hauts de Hurlevent, avec Mrs Dean – Nelly – en tant que narratrice.

Nelly nous fait voyager dans le temps et nous nous retrouvons une trentaine d’année dans le passé. Une nuit d’hiver, revenant d’un voyage, Mr Earnshow ramène un enfant sous son bras. Il s’appellera Heathcliff, sans que l’on sache pourquoi. Le grand frère, Hindley, le déteste tout de suite et passe son temps à le tourmenter. Mais sa sœur Catherine se prend d’une affection sans borne pour Heathcliff et ils s’attachent fortement l’un à l’autre. Elle ressent pour lui l’amour le plus pur… Elle se mariera pourtant avec Edgar Linton. En apprenant ça, Heathcliff s’échappera sans donner aucune nouvelles. Il revient au bout de 3 années, plus sombre et énigmatique qu’avant et bien décidé à se venger de son enfance malheureuse.

C’est un roman que je souhaitais lire depuis un moment ! L’atmosphère est telle que je me l’imaginais : sombre, angoissante, pesante et terriblement énigmatique…  On se retrouve au milieu de ces paysages de lande brumeuse, tourmentés par les vents. Noirceur du roman, folie des personnages, violence des sentiments, déchaînement des passions… On est emporté par le destin de ces êtres en perdition, touchés par le malheur. Le récit est admirablement bien écrit, au point qu’on a l’impression d’être propulsé dans le temps et l’espace : on suit les personnages, on est réellement avec eux.

C’est une lecture vraiment hypnotique, au point que j’avais beaucoup de mal à refermer le roman avant de dormir. J’avais envie de connaître le fin mot de l’histoire. Le personnage de Heathcliff a une aura bien singulière et fascinante. La fin est saisissante, on referme le livre le cœur battant, touché par cette histoire d’un amour infernal, de fantômes revenant hanter le cœur des vivants. Un grand roman.

***

« Mais sûrement vous avez, comme tout le monde, une vague idée qu’il y a, qu’il doit y avoir en dehors de vous une existence qui est encore vôtre. A quoi servirait que j’eusse été créée, si j’étais tout entière contenue dans ce que vous voyez ici ? Mes grandes souffrances dans ce monde ont été les souffrances de Heathcliff, je les ai toutes guettées et ressenties dès leur origine. Ma grande raison de vivre, c’est lui. »

« Catherine Earnshaw, puisses-tu ne pas trouver le repos tant que je vivrai ! Tu dis que je t’ai tuée, hante-moi, alors ! Les victimes hantent leurs meurtriers, je crois. Je sais que des fantômes ont erré sur la terre. Sois toujours avec moi… prends n’importe quelle forme… rends-moi fou ! mais ne me laisse pas dans cet abîme où je ne puis te trouver. »

« Le monde entier est une collection de témoignages qui me rappellent qu’elle a existé, et que je l’ai perdue ! »

Publicités

23 réflexions sur “Emily Brontë – Les Hauts de Hurlevent ***

  1. C’est typiquement le livre que je veux absolument lire (on aurait pu se programmer une lc, ça aurait pu être sympa 😉 )! J’ai tenté de le lire à un mauvais moment je crois, du coup, je ne suis pas parvenue à aller au bout mais je veux absolument retenter 🙂

    Aimé par 1 personne

    • C’est clair ça aurait pu être sympa une LC, je n’en ai pour le moment jamais faite! 🙂 Il faut vraiment que tu retentes la lecture de ce bouquin, il est magnifique, mais je comprends qu’il ne soit pas lisible à certains moments, il est impitoyable…

      J'aime

  2. J’avais été secouée par ma découverte de ce roman, le premier des sœurs Brontë que je lisais. Plusieurs années plus tard, je préfère aujourd’hui la plume de Charlotte et Anne. Mais cela n’enlève rien aux qualités de ce roman.
    En plus, je trouve que si on peut déceler de vraies similitudes dans la plume des 3 sœurs, chacune à son ton et une patte.

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Charlotte Brontë – Jane Eyre **** | Livres de Folavril

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s